La tendance du “free-from” (gluten, lactose, régime vegan…)

La réticence des consommateurs face aux aliments purement industriels ne date pas d’hier. Selon les statistiques, plus de 50% des consommateurs ont été partisans pour des produits alimentaires naturels. Seulement, ce n’est que depuis quelques années que la tendance, dénommée « free-from », a connu un succès. Et à l’heure actuelle, le concept de manger naturellement est en plein boom. Ce qui signifie que tous éléments chimiques et tout additif sont à écarter de la production et du processus. Mais pour quelles raisons et comment cette tendance du food « sans » est-elle perçue par les consommateurs ?

L’élimination des particules chimiques en alimentation

Font parties de la cuisine free-from, tous les aliments dont aucune pincée d’ingrédients chimiques n’a été ajoutée lors de sa production. Certes, les industries agroalimentaires n’ont misé que sur ces ingrédients autrefois. Et le succès a été palpable, vu le goût savoureux des aliments produits. Par ailleurs, leurs effets néfastes sur la santé n’ont pris que peu de temps pour être constatés ; tels que les divers cancers causés par l’utilisation de l’aspartame et de l’huile de palme. Encore, le gluten et le lactose sont également déconseillés depuis qu’ils sont considérés comme étant des allergènes. Ce qui a accentué le besoin d’une naturalité chez les consommateurs.

Des aliments 100% naturels

Etant conscient de la nuisance causé par les additifs et autres éléments industriels utilisés dans l’alimentation, nombreux sont les consommateurs qui ont décidé de se retourner vers la nature. De ce fait, le système de labellisation, en tant qu’aliment végan, bio et écolo, a pris de l’ampleur substantielle. Même les emballages sont jugés par les acheteurs, actuellement. Et bien sûr, celui-ci est retourné plus de deux fois, afin de connaître les particules additionnées à sa production, ainsi que son origine. Et oui, la majorité des consommateurs sont désormais partante pour une cuisine free-from et équilibrée. Ce qui implique un changement radical auprès des industries, actrices principales dans le secteur de l’alimentaire.

Une tendance free-from chez les industries

Depuis que les consommateurs ont adopté le principe de manger naturel, les industries alimentaires se sont aussi vues contraintes de changer leurs modes de production. C’est ainsi que le système de production massive de certains aliments avec des conservateurs a été aboli pour la plupart. De même, les ingrédients utilisés sont désormais certifiés bio et sains. Autrement, ces derniers n’ont pas subi d’insecticides, ni de pesticide lors de leur état brut. Dans l’évidence, le coût est légèrement cher ; mais c’est le prix à payer pour une cuisine free-from.

Tendances food : les probiotiques et les aliments fermentés
La gastronomie moléculaire gagne de plus en plus de terrain