Les bienfaits surprenants du vin rouge

Il est encore facile de réfuter la question de savoir si le vin rouge présente des avantages médicaux notables. Quoi qu’il en soit, des chercheurs ont démontré que le fait de consommer une quantité raisonnable de vin rouge, dont la teneur en alcool est comprise entre 12 et 15 %, aide à prévenir diverses maladies, y compris les maladies coronariennes. Dans cet article, nous allons parler des bienfaits du vin rouge. Il convient de rappeler qu’il existe une différence à peine reconnaissable entre une consommation modérée et une consommation déraisonnable. Une consommation excessive de vin peut être préjudiciable au bien-être. Par contre, une utilisation excessivement faible ne vous apporterait pas les avantages généralement appréciés des consommateurs moyens.

Les bienfaits du vin rouge et son histoire passionnante

Avant de connaître les avantages significatifs du vin rouge, examinons un peu son histoire. Il a été livré pour la première fois (en utilisant le cycle de vieillissement) dans la route de l’Iran et de la Géorgie en 6000 avant JC. Le vin a été initialement référencé comme un médicament artificiel en 2200 avant J.-C. dans des tablettes sumériennes et des papyrus égyptiens anciens. Hippocrate, également connu comme le père de la médecine occidentale, a présenté le vin comme un élément d’un régime alimentaire solide. Le vin était utile pour purifier les blessures, faciliter l’agonie pendant le travail et traiter les intestins relâchés et les indications de dormance. Quoi qu’il en soit, au Moyen Âge, on sait que les prêtres catholiques utilisaient souvent le vin pour un assortiment de médicaments cliniques. En outre, pendant la peste de choléra de 1892 qui a secoué l’Allemagne, le vin a été utilisé pour désinfecter l’eau.

Au cours du 20e siècle

Le milieu du XXe siècle voit l’ascension du développement de la tempérance qui débilite l’utilisation du vin, le reliant à l’abus d’alcool. De plus, divers examens ont été menés qui ont éclairé le vin au cours des nouvelles années, en particulier l’assortiment rouge. L’analyse a indiqué que l’utilisation modérée de vin affecte virtuellement le bien-être cardiaque et le diabète des cadres. Il peut également aider à combattre l’embonpoint et les maladies du système sensoriel. La perception selon laquelle les Français ont des taux extrêmement faibles de maladies coronariennes, malgré leur consommation de cholestérol et de graisses immergées. Certains spécialistes admettent que l’utilisation habituelle de vin rouge par les Français pourrait être une explication. Il est également essentiel de considérer que des études ont démontré que les graisses immergées et le cholestérol ne sont généralement pas si terribles. Lorsqu’ils sont consommés en quantités modérées, ils ne créent pas de problèmes. En fait, cela montre que le vin rouge est une solution pour l’impériosité et le grand bien-être. Nous n’en sommes pas encore conscients. Cependant, quels sont les fixateurs du vin rouge qui pourraient le rendre si avantageux ?

Le vin rouge serait bénéfique pour le cœur

Les agents de prévention du cancer dont se compose le vin rouge peuvent construire les degrés de bon cholestérol. Cela prévient le développement du cholestérol, prévenant ainsi les maladies coronariennes. En outre, les polyphénols du vin rouge, en particulier le resvératrol, peuvent garantir les parois des veines du cœur. Le resvératrol, comme on le sait, contribue à diminuer les amas sanguins. Même s’il est nécessaire d’approfondir les recherches, les résultats envisageables sont prometteurs. Selon une autre étude de l’Institut israélien de technologie, le vin rouge pur améliore le bien-être de toutes les cellules de vos veines. Selon le rapport, l’utilisation habituelle de vin rouge pendant plus de 20 jours peut fondamentalement améliorer la capacité endothéliale vasculaire. Quoi qu’il en soit, nous devons insister une fois de plus. Le contrôle est la clé. En outre, nous ne souhaitons pas le moins du monde faire progresser la consommation d’alcool. Une portion de vin, dans une large mesure, est acceptable. Ou encore, au cas où vous vous rendriez à la fin de la semaine et consommeriez quelques boissons avec le dîner. Dans tous les cas, pratiquez l’équilibre.

Le vin rouge pour améliorer la santé du cœur

Le vin rouge élargit en outre les veines. En outre, deux portions de vin rouge pur sont équivalentes à cinq bouteilles de jus de produit biologique en ce qui concerne les avantages médicaux. Cependant, si vous avez un problème d’alcool, le vin rouge n’est pas la solution. Selon une autre étude, la quercétine, un autre des polyphénols du vin rouge, présente des propriétés cardioprotectrices. En outre, il a été constaté que le vin pur favorise la récidive de la tension artérielle. Les consommateurs de vin ont également un taux de bon cholestérol plus important que leurs partenaires. L’enquête présume que le vin rouge pur peut être précieux pour votre cœur en tant qu’élément du régime alimentaire. En tout cas, attention, seulement en tant que complément au régime alimentaire. Une étude américaine indique que le resvératrol contenu dans le bon vin rouge peut prévenir toute diminution de la capacité cardiovasculaire liée à l’âge. Par ailleurs, selon une autre enquête italienne, si le vin a ses avantages, nous n’avons pas la moindre idée de ses conséquences pour les non-buveurs. Par conséquent, ce billet ne demande pas aux non-buveurs de commencer à consommer du vin rouge pour en tirer des avantages. Cependant, il exige que les grands consommateurs limitent leur admission pour acquérir ses avantages. En outre, ceux qui ne boivent pas peuvent obtenir une grande partie du resvératrol en consommant également du raisin.

Même si nous savons qu’une consommation limitée de vin rouge peut prévenir les maladies coronariennes, nous ne savons pas si elle peut inverser une maladie actuelle. De plus, nous avons besoin d’un examen plus approfondi de ce point de vue.

Les bienfaits du vin rouge pour réduire le cholestérol, la diabète et le cancer

L’augmentation du taux de cholestérol significatif, le resvératrol du vin rouge peut également faire baisser le taux de cholestérol terrible. Quoi qu’il en soit, réduire l’utilisation des graisses trans et faire de l’exercice chaque jour pourraient être de meilleures méthodes pour maintenir votre taux de cholestérol sous contrôle. Boire du vin rouge avec modération peut faire baisser votre taux de glucose pendant 24 heures. Pourtant, il y a un certain examen montrant comment le vin rouge peut aider les personnes atteintes de diabète. Selon un nouveau rapport, une consommation modérée de vin rouge peut réduire le risque de maladie coronarienne chez les patients atteints de diabète de type 2. Quoi qu’il en soit, outre l’équilibre, les diabétiques (en particulier ceux qui prennent des médicaments) devraient également tenir compte de l’heure à laquelle ils consomment le vin.

Top 5 des plats et desserts à déguster lors d’un séjour au Canada
Pâtisserie : 7 conseils pratiques pour les débutants