5 façons de consommer le poisson

poisson

La consommation régulière de poisson engendre de nombreux bienfaits pour le corps. Composé d’une forte teneur en acides gras et en nutriments bénéfiques, il évite par exemple l’apparition des maladies cardiovasculaires. Vous aimeriez vous aussi en profiter ? Savez-vous qu’il existe des dizaines de manières différentes pour le cuisiner ? Vous trouverez dans le texte ci-dessous les idées les plus répandues et les plus simples à mettre en œuvre.

1. Tentez les sushis !

Vous appréciez la cuisine japonaise ? Vous avez donc certainement déjà pu expérimenter les sushis, sashimis et autres makis dans un restaurant japonais. Et si vous reproduisez cette expérience à votre domicile ? Il suffit pour cela de vous rendre chez un poissonnier et de commander les variétés de poissons qui vous font envie. N’hésitez pas à vous laisser tenter par des poissons inconnus. Vous pourriez bien tomber sur des agréables surprises ! Pour transformer la matière brute en véritable nourriture japonaise, prenez conseil auprès des nombreux chefs présents sur le web. Vous serez probablement surpris du nombre de tutoriels disponibles sur le sujet. N’ayez pas peur non plus de laisser aller votre créativité. Mélangez par exemple le poisson avec d’autres produits comme des algues ou du riz. La cuisine traditionnelle nipponne est riche en saveurs et en diversité. Il y en a forcément pour tous les goûts !

2. Profitez des avantages de la cuisson vapeur

Vous n’ignorez sans doute pas que la cuisson à la vapeur est parfaite pour préserver les qualités nutritionnelles naturelles des aliments. Vous vous en servez peut-être d’ailleurs vous-même pour la préparation de certains légumes. Savez-vous que cette cuisson si particulière convient également parfaitement au poissonLa vapeur vous garantit une cuisson sans matière grasse. Vous pourrez de plus assaisonner le poisson comme bon vous semblera une fois la cuisson terminée. Certains ajoutent par exemple un filet de citron quand d’autres préfèrent l’utilisation d’herbes aromatiques diverses. Les plus grands chefs recommandent d’ailleurs la vapeur pour la cuisson des filets et des pavés.

3. La cuisson au four

Il s’agit très probablement du mode de cuisson le plus largement développé. Il faut dire qu’il est simple et qu’il convient parfaitement à la plupart des espèces de poisson. Vous pourrez ainsi préparer de la sorte du turbot, de la lotte, de la limande ou encore du colin. Libre à vous ensuite d’opter pour une présentation en papillote ou dans un plat accompagné de légumes de saison. Le repas parfait pour tous ceux qui désirent manger sainement !

4. La cuisson à la poêle

Cette solution est également beaucoup usitée. Néanmoins, vous devrez utiliser de la matière grasse pour procéder à la cuisson du poisson. Privilégiez alors des pièces comme les filets de sole ou les darnes de saumon. Vous pourrez aussi découper le poisson en tronçons si vous le souhaitez. Pour éviter de dégrader les nutriments lors de la cuisson, roulez le poisson dans la farine avant de les cuire.

5. La plancha

De la famille ou des amis sont restés à déjeuner ou à dîner chez vous ? C’est sans doute le moment idéal pour sortir la plancha ! Contrairement à une idée trop largement répandue, la plancha ne convient pas uniquement aux merguez ou à la viande de bœuf. Elle vous permet au contraire de réaliser des plats divers et variés, à commencer par ceux à base de poisson. Commencez par faire mariner durant plusieurs heures le poisson. Cette opération permettra de révéler toutes les saveurs et vous évitera surtout de l’écailler. Sur la plancha, vous placerez le poisson sur le côté peau afin de préserver la chair.

Attention à l’impact environnemental

Manger du poisson est une riche idée à condition que celui-ci soit pêché dans des conditions acceptables. Dans le cas contraire, les réserves sont menacées et certaines espèces pourraient même disparaître définitivement. Le consommateur dispose pourtant du pouvoir d’éviter ceci. Il lui suffit d’acheter de manière raisonnée. Cela débute par choisir les espèces les moins menacées, parmi lesquelles figurent la sardine, le merlan, le hareng et le maquereau. Ensuite, vous vous efforcerez de consommer local. Bien sûr, tout le monde n’habite pas à proximité d’un port de pêche ! Mais des efforts restent possibles afin d’éviter que de la nourriture fasse trois fois le tour de la planète avant de parvenir dans votre assiette. Enfin, vous serez peut-être surpris de découvrir que la pêche est une activité saisonnière, expliquant ainsi l’absence de certaines espèces durant l’année.

Pâtisserie : 7 conseils pratiques pour les débutants
Comment aménager une cuisine design et fonctionnelle ?